Recherche
Abonnez-Vous
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
34 Abonnés
 ↑  
JMO-1914 à 1919
 ↑  
Découvrir
 ↑  
Amicale 45e RI
 ↑  
Historique du 45e RI
 ↑  
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER
Chantal KOOB/LEFIN
Paul LEFIN

 ↑  

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://45eri.lescahiersdhistoire.net/data/fr-articles.xml

1er Juillet 1915

Meme emploi du temps que la journée précédente

2 Juillet 1915

Formation de la cie de mitrailleuse de la brigade sous le commandement du sous lieutenant MACQUART du 148e et de sous lieutenant  PRIOUX et DUFRENNE

3 Juillet 1915

Ordres pour la revue du lendemain passée par le Général commandant la Ve armée

4 Juillet 1915

Revue de la 8e brigade par le Général FRANCHET D’ESPEREY sur le plateau de ROSNAY.
Arrivée d’un renfort de 147 hommes venant du dépôt avec Mr le capitaine DUROY de SUDUIRANT blessé le 24 aout à ONHAYE
Mr le capitaine MANGIN commandant la 3e cie est renvoyé au depot comme instructeur en remplacement de Mr le capitaine DUROY de SUDUIRANT.
A cette date le capitaine DUROY prend le commandement de la C.M de la brigade ayant sous ses ordres les sous lieutenants MACQUART et PRIOUX.
Le sous lieutenant DUFRENNE passe à la C.M du corps qui comprend ainsi comme cadres Lieutenant GRANDJEAN , sous lieutenant MARCQ et DUFRENNE.
Le commandement de la 3e cie est exercé par Mr le lieutenant LEFIN

5 Juillet 1915


Rien d’important à signaler. Continuation  de l’instruction principalement  de celle de la C.M de la brigade
Un champ de tir est installé à UNCHAIR

6 Juillet 1915

Meme travail que la veille

7 Juillet 1915

Repos et instruction

8 Juillet 1915

Le général GEROME comandant la 8e brigade passe la revue des btns dans leur cantonnements respectifs et effectue la remise des Croix de Guerre avec palme aux militaires cités à l’ordre de l’armée
Capitaine PY – Lieutenant CHARTIER – Lieutenant LEFIN – sous lieutenant MARENGE – Marcel BRETON sergent – André ELIE caporal – BECQUART Edouard 1e classe – BEAUVOIS Lucien 2e classe

9 Juillet 1915

Manœuvre de btn

10 Juillet 1915

Manœuvre du régiment sur le plateau au sud de HOURGES
Objectif : Ferme de ROSNAY – Marche d’approche – Franchissement de routes battues par l’artillerie – Débouché de l’attaque
Manœuvre des 2 cies de mitrailleuses
Départ 5h du matin, rentré dans le cantonnement  11h 30

11 Juillet 1915

Le général GUILLAUMAT visite les cantonnements de UNCHAIR HOURGES VANDEUIL et les unités cantonnées dans ces localités. Le général se montre satisfait de la propreté des hommes et des cantonnements


12 Juillet 1915

Le général reçoit l’ordre général n° 455 concernant les mouvements à effectuer dans les journées des 13 – 14 – 15 – 16 – 17
La 122e D.I relèvera la 1e D.I
LA 8e brigade remplacera sur ses positions la 1e brigade. Le 45e relève le 43e dans les tranchées de CAUROY les HERMONVILLE
Copie des ordres de détail donnés par le colonel
Le général commandant la 8e brigade sera à HERMONVILLE le 16 juillet matin et prendra le commandement de son sous secteur le 17 à 8 heures.
Les commandements de régiment de btn et de cie devront exécuter la reconnaissance de leur nouveau secteur dans la journée précédent la relève.
Tout le matériel téléphonique restera sur place. Les régiments ou btn emmèneront seulement leur personnel.
Les sections de mitrailleuses des régiments seront relevées en meme temps que leur btn.
Les T.R de la 8e brigade seront ravitaillés dans les conditions actuelles jusqu’au 14 inclus et viendront le 14 après ravitaillement à BOUVENCOURT
Les mouvements des bataillons s’exécuteront dans les conditions fixées par le tableau ci après.
Nuit du 13 au 14 : le btn STRAUSS et 2 sections de mitrailleuses se porte à HERMONVILLE
Nuit du 14 au 15 : le btn STRAUSS relève au SAILLANT du GODAT un btn du 43e . Le btn BAUDOIN se porte à HERMONVILLE
Nuit du 15 au 16 : Le btn BAUDOIN relève au GODAT nord un btn du 43e . Le btn MOREL se porte à HERMONVILLE
Nuit du 16 au 17 : Le btn MOREL relève à CAUROY Luxembourg un btn du 43e

En exécution de l’ordre ci-dessus le btn SRAUSS gagnera ce soir avec 2 sections de mitrailleuses HERMONVILLE par JONCHERY et PEVY. Lieutenant GRANDJEAN commandant la C.M partira avec ces 2 sections. Le mouvement se fera de façon à manger la soupe du soir à VAUX VARENNES, on ne passera la crête à l’ouest de HERMONVILLE qu’à 21 heures.
1 officier du 45e se rendra à HERMONVILLE et entrera en relation avec le lieutenant LABANELLE adjoint au commandant du cantonnement pour établir le cantonnement du btn du 45e. Les btns BAUDOIN et MOREL feront successivement leur mouvement au jour fixés par le tableau ci-dessus et en se conformant aux prescriptions du paragraphe ci-dessus.
Des ordres seront donnés ultérieurement  pour le départ de la C.H.R des 2 dernières sections de la C.M du 45e et de la C.M de la 8e brigade.
L’Etat Major du Régiment reste provisoirement à HOURGES
En ce qui concerne les T.C des ordres seront donnés ultérieurement.
Si aucun ordre n’était parvenu avant le départ du 2e btn Mr le commandant STRAUSS emmènera son T.C au complet et se renseignera à HERMONVILLE au sujet de l’ emplacement à lui affecter.   

Suite de l’ordre ;
Les btns BAUDOIN et MOREL feront mouvement dans les mêmes conditions que le btn STRAUSS pour se rendre à HERMONVILLE au jour qui lui sera fixé.
Les btn BAUDOIN et MOREL feront mouvement dans les mêmes conditions . Le tn BAUDOIN qui doit relever un btn du 43e au GODAT emmènera avec lui les 2 sections de mitrailleuses restant de la V.M du 45e pour relever les sections du 127e qui occupent le bastion et la tranchée  P31 dans ce centre de résistance.
Itinéraire : CAUROY  par le chemin défilé, boyau ce la maison blanche, poste du Pont du Godat.
Le btn MOREL devant relever le btn CAUROY Luxembourg .
Reconnaissance du secteur : chef de btns et cdts de cies  rendus à 6 h  le 16 au poste du chef de bataillon du quartier de la plaine et de COURCY.
La C.M de la brigade et la C.H.R se rendront à HERMONVILLE en meme temps que le bataillon MOREL. Le chef de btn leur donnera ses ordres.
Le colonel cantonnera le 14 à CAUROY en attendant que le colonel du 43e est quitté le poste de commandement du GODAT le 15 au matin.
Chaque btn sera suivi de son T.C. Les T.C seront maintenus jusqu’à nouvel ordre à HERMONVILLE

13 Juillet 1915


Le Btn STRAUSS se porte à HERMONVILLE où il cantonne
La crête à HERMONVILLE est passée à 21h après un repos à VAUX VARENNES

14 Juillet 1915


Le colonel quitte HOURGES en automobile et se porte au poste de commandement du colonel commandant le 43e à la route 44.
Le soir à la tombée de la nuit le 2e btn relève le 2e btn du 43e dans le secteur du canal.
A 21h le btn BAUDOIN qui s’est porté de UNCHAIR à VAUX VARENNES passe la crête d’HERMONVILLE et cantonne dans cette localité

15 Juillet 1915

Relève du 3e btn du 43e par le btn BAUDOIN dans le secteur du GODAT.
Le btn MOREL à son tour gagne HERMONVILLE
Le colonel LORILLARD prend le commandement u secteur
Le lieutenant colonel commandant le 43e quitte le secteur.


Date de création : 05/05/2009 ! 09:13
Dernière modification : 07/08/2009 ! 13:52
Catégorie : JMO-1914 à 1919 - Année 1915
Page lue 1925 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !