Recherche
Abonnez-Vous
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
34 Abonnés
 ↑  
JMO-1914 à 1919
 ↑  
Découvrir
 ↑  
Amicale 45e RI
 ↑  
Historique du 45e RI
 ↑  
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER
Chantal KOOB/LEFIN
Paul LEFIN

 ↑  

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://45eri.lescahiersdhistoire.net/data/fr-articles.xml

45e_RI_Depart_02_08_14_TA.jpg

 

1er Août 1914

Chambry_Quai_Militaire_Hier_Aujourdhui_02.jpg

Embarquement au quai militaire de CHAMBRY des éléments ci-après :


Garnison de LAON :

élément 47    E.M des régiments et compagnies MARLIER et DEVAUX

        E.M de la 8ème Brigade
Départ 8h 10

Elément  46     Bataillon JEANSON (2e Cie)

        Départ 10h 50
Garnison de SISSONNE

Elément 48    Bataillon MARCONNET (3e Cie) venant de SISSONNE et ayant cantonné la veille à ATHIES   
        Départ 15h 30

Garnison d’HIRSON

Elément 47a     2 cies du Bataillon BOURDIEU (1e Capitaine MICHAUD, 2e Capitaine LUCAS) rejoignant l’élément 47 à LIART

Débarquement à MEZIERES   
    Bataillon BOURDIEU    à 13h 43
    Bataillon JEANSON        à 16h

Débarquement à SEDAN du Bataillon MARCONNET (3e ) qui prend les cantonnements suivants, d’après  les ordres du Général commandant de la 8e Brigade
11e Cie fournit ½ Cie secteur nord route DONCHERY – SEDAN inclus 3 ponts à garder
12e Cie fournit ½ Cie secteur nord route DONCHERY – SEDAN exclus 3 ponts à garder


Ordre de cantonnement donné à LIART  à 11h 15 en cours de route par le Général MANGIN commandant la 8e Brigade d’Infanterie

Exécution de l’ordre

Le Lieutenant colonel commandant le régiment cantonne à MEZIERES avec l’E.M de la Brigade
Les cantonnements fixés sont occupés

1e Bataillon : Bataillon BOURDIEU
La Cie MICHAUD laisse le peloton BAURES à MEZIERES pour la garde du drapeau et assurer la sécurité de l’E.M de la 8e brigade et du QG du Général SORDET, membre du conseil supérieur de la guerre
Le restant de la Cie MICHAUD cantonne à MOHON avec l’E.M du bataillon, la Cie MARLIER et la Cie LUCAS
La Cie DEVAUX tient les ponts de LUMES (ponts suspendus) et de NOUVION sur MEUSE



2e Bataillon : Bataillon JEANSON

Occupe MONTCY NOTRE DAME (E.M du bataillon)
5e Cie Capitaine DUCARNE à NOUZON. Sur ordre du Lieutenant Colonel cette Cie envoie des patrouilles  au pont de BRAU qui n’est pas tenu par la cavalerie.



 

 

 

 

 

Effectif de la troupe:

 

 

CHR

1e

2e

3e     

4e 

5e

6e

7e

8e

9e

10e

11e

12e

Mitr

Adjudants chefs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

1

Adjudants

2

1

1

 

1

 

1

1

1

1

1

1

1

 

Sergents Majors

 

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

 

Sergents et fourriers

4

8

4

5

6

4

5

5

9

4

5

3

5

53

Caporaux fourriers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

caporaux

5

13

11

14

14

17

12

9

13

12

12

15

14

 

Soldats et Tambours

88

173

158

146

149

159

145

143

173

185

158

162

168

 

 

99

196

175

166

171

181

164

159

197

203

178

172

189

54





Témoignage d'un habitant de Laon sur les conditions du départ du 45e RI:Le vendredi matin, 31 juillet, on apprit que le 45e régiment d’infanterie allait partir sans délai. Etait-ce déjà la mobilisation ? 
On le disait et le bruit en courut avec persistance jusqu’à ce que vint le démentir une proclamation officielle qui recommandait le calme à la population.
Ce fut le samedi qu’il s’en alla, notre beau régiment, ce  fut le samedi 1er août vers huit heures du matin, par un ciel radieux.

Départ silencieux, sans musique, sans tambours, départ impressionnant. Les hommes étaient graves et comme recueillis, on n’entendait que le bruit de leur pas ferme et assuré sur le pavé sonore, mais, si leur âme ne chantait pas dans les clairons d’airains comme ceux de la Grande Armée, elle embellissait leurs visages du rayonnement de toute sa force. Ils s’en allaient au Devoir. Mais ce départ avait quelque chose de tragique ; C’est qu’ils allaient aussi au Sacrifice , et l’on se demandait en voyant passer tous ces jeunes gens pour qui l’avenir s’annonçait plein de promesses et d’espoirs : Combien en reviendra-t-il ?

Source: (passer le curseur de la souris sur le texte)Les allemands à Laon 1914-1918
 


Date de création : 22/04/2009 ! 18:51
Dernière modification : 28/08/2014 ! 07:34
Catégorie : JMO-1914 à 1919 - Année 1914
Page lue 2834 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !