Recherche
Abonnez-Vous
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
34 Abonnés
 ↑  
JMO-1914 à 1919
 ↑  
Découvrir
 ↑  
Amicale 45e RI
 ↑  
Historique du 45e RI
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER
Chantal KOOB/LEFIN
Paul LEFIN

 ↑  

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://45eri.lescahiersdhistoire.net/data/fr-articles.xml

La nuit est maintenant tombée, nuit tragique éclairée des lueurs de l'incendie des villages qui brûlent à l'entour de Bioul.

On se compte : que de morts et de disparus ! Mais on a aussi la surprise de voir de temps à autre, réapparaître des gens sur qui on ne comptait plus : débris de compagnies, isolés qui on pu fuir Namur grâce à des vêtements civils.

Et aussi, on a des nouvelles du 1er bataillon qui avait été laissé à la garde du pont d'Yvoir.
 

ONHAYE

Hemmer_45e_RI_Extrait_F_M.jpg


Pendant que le gros du régiment se battait à Namur le 23 Août, le 1er bataillon passait sous le commandement du Colonel du 148ème R.I et recevait l'ordre de descendre vers le Sud, sur Onhaye, à la hauteur de Dinant, mais du côté gauche de la Meuse.

L'ennemi avait pu franchir le fleuve et on avait décidé de freiner son avance vers Onhaye.

A 18 heures le 148ème allait attaquer, et le 1er bataillon du 45ème devait appuyer son attaque .

L'attaque marche rapidement. On tire peu ; Mais la nuit tombe et les Allemands paraissent vouloir se fortifier dans les maisons du village.

Vers 19 heures Onhaye est débordé par le Nord et par le Sud. A l'entrée Ouest, le bataillon va charger à la baïonnette. Le Général Mangin est au milieu de la troupe qui fonce en avant.

Les Allemands se retirent alors en incendiant les maisons occupées et c'est au milieu des rougeoiements de l'incendie que la charge progresse et conquiert le village.


Date de création : 19/01/2013 ! 11:13
Dernière modification : 26/08/2014 ! 20:51
Catégorie : Historique du 45e RI - Le 45e RI en 14-18
Page lue 964 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !