Recherche
Abonnez-Vous
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
36 Abonnés
 ↑  
JMO-1914 à 1919
 ↑  
Découvrir
 ↑  
Amicale 45e RI
 ↑  
Historique du 45e RI
 ↑  
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER
Chantal KOOB/LEFIN
Paul LEFIN

 ↑  

Bienvenue sur Le 45e RI en 14-18

En août 1914, un orage éclate sur l’Europe.

Les premiers jours de guerre en compagnie du 45e régiment d’infanterie.

Alors que les moissons vont bon train dans la plaine du Laonnois, les tensions qui s’accumulent entre les grandes puissances vont se libérer selon un enchaînement infernal.

- Le 23 juillet, l’Autriche-Hongrie remet un ultimatum à la Serbie suite à l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand par un activiste serbe.

- Le 1e août la France et l’Allemagne décident la mobilisation générale. Le soir même l’Allemagne déclare la guerre à la Russie.

. Le 3 août l’Angleterre déclare la guerre à l’Allemagne.

L’échiquier est en place. Qui imagine réellement les conséquences ?

A Laon, 5 compagnies du 45e Régiment d’infanterie (RI), sous les ordres du Lieutenant-colonel GRUMBACH  occupent les casernes de la citadelle et de Saint-Vincent. Le 3e bataillon sous les ordres du commandant MARCONNET est basé à Sissonne. Deux compagnies sous les ordres des capitaines MICHAUD  et LUCAS sont à Hirson et une compagnie, sous les ordres du capitaine de VERVILLE, est répartie entre les forts de Montbérault et Mons(dit de Laniscourt).

Le 45e RI est intégré à la 8e brigade (avec le 148e RI de Givet) sous les ordres du général MANGIN embarque à Chambry en direction des Ardennes pour rejoindre le dispositif de la 5e armée, au nord-ouest du front.

Le 3 août par centaines les civils mobilisés du Laonnois rejoignent rapidement leurs régiments. Lucien Vuilliot fait partie de ceux là il quitte son village pour la citadelle de Laon. Il est affecté au 45e RI il fera toute la guerre avec le régiment,.

Le 6 août, les Allemands pénètrent en Belgique, violant la neutralité du pays. Les troupes françaises franchissent la frontière. Les soldats du 45e RI qui doivent assurer le soutien d’un corps de cavalerie se déplacent en autocar. Ils gardent aussi des ponts sur la Meuse.

Après quelques manœuvres d’approche les premiers combats deviennent de plus en plus vifs.

Le 18 août le 45e RI déplore un premier mort, le soldat Victor CHABANON, grièvement blessé lors d’une fusillade avec une patrouille allemande.

Le 22 août, le régiment est affecté à la défense de Namur en soutien de l’armée belge qui a brillamment résisté à l’armée allemande, notamment à Liège.

C’est une terrible épreuve du feu pour le 45e RI. Les soldats résistent vaillamment, mais sont submergés. Seul l’héroïsme permettra de rassembler les hommes valides pour engager une retraite émaillée de combats.

Le bilan est terrible pour le 45e RI : le commandant JEANSON du 2e bataillon est tué ainsi que 3 autres officiers. Des centaines de morts, des blessés, des prisonniers.

Quinze soldats du régiment, originaires du département de l’Aisne, sont tués en Belgique dont Raphaël LEFEVRE de Bois-lès-Pargny et Alexandre REGNIER de Chéry-lès-Pouilly. Il faut y ajouter 5 sous-officiers dont le caporal Georges AUBERT de Charmes, 

Plus de soixante sont fait prisonniers dont le sous-lieutenant DENIS de SEUNEVILLE Certains mourront dans les camps en Allemagne. C’est un régiment en lambeaux qui se replie vers la France. . La campagne de Belgique aura été très meurtrières pour le 45e RI au cours de cette guerre.

Le roi des Belges Albert 1er citera à l’ordre de l’armée le 2e bataillon du 45e RI, avec inscription au drapeau, pour sa bravoure et son héroïsme lors de la défense de Namur.

Pourtant, l’épreuve n’est pas terminée.Nous vous proposons de découvrir à travers notre site Internet le parcours du 45e RI pendant la 1ére Guerre mondiale.

Yves VUILLIOT