Recherche
Abonnez-Vous
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
34 Abonnés
 ↑  
JMO-1914 à 1919
 ↑  
Découvrir
 ↑  
Amicale 45e RI
 ↑  
Historique du 45e RI
 ↑  
Nous Contacter
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑  
Recherche
Recherche
 ↑  
Remerciements

Henri MOREL
Catherine DELAMARRE
Jacques LANGON
Vincent SCARNIET
Jacky TAVOLA
Jean Claude PONCET
Bernard DEVEZ
Jean François MARTIN
Stéphan AGOSTO
Rémi HEBERT
Marie France MULET
Catherine GOFFIN
Alain POISOT
Denis MILHEM
Vincent LE CALVEZ
Marc BENOIT
Marcel HOUYOUX
Xavier BOCE
Laurent SOYER
Odile TIZON
Marie-Jeanne TROUSSIERE
Daniel TILMANT
François VERMAUT
Benoît JEANSON
Pierre MASSAULT
Lionel LEMARCHANT
Yves VUILLIOT
Gérald SANTUCCI
Benoît VERGER
Chantal KOOB/LEFIN
Paul LEFIN

 ↑  

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://45eri.lescahiersdhistoire.net/data/fr-articles.xml

16 Juillet 1915

45e_RI_Cauroy_Les_Hermonville_07_1915.jpg


Bombardements des tranchées françaises et du village de CAUROY pendant la matinée.
    GODAT     1 blessé
    CANAL    5 blessés
Un obus tombe sur une cuisine roulante à CAUROY pendant la distribution de la soupe faisant 2 tués et 7 blessés.
Le soir le commandant MOREL relève le 1e btn du 43e dans le secteur de la plaine sans incident.

17 Juillet 1915


Le régiment en entier est aux tranchées et reparti de la façon suivante
Nuit assez calme léger bombardement de nos lignes . pas de perte. Le régiment travaille à l’organisation et à la défens du secteur

18 Juillet 1915


Nuit calme, journée également calme. Tir des 2 artilleries, aucune perte, rien de particulier . Travaux de réfection et de perfectionnement de la défense

19 Juillet 1915


Calme complet. Quelques tirs de l’artillerie ennemie sans résultats, aucune perte, continuation des travaux.
Visite des secteurs par les Généraux  LARDENELLE et GEROME

20 Juillet 1915


Nuit et journée relativement calmes. Quelques obus sur nos tranchées sans aucune perte pour nous.
Relève dans la nuit de la 8e cie par la 6e cie du SAILLANT

21 Juillet 1915


Sans changement. Pendant la nuit tir assez violent de torpilles allemandes sans perte.
Les travaux sont poussés activement , construction d’abris blindés à l’épreuve

22 Juillet 1915


Nuit et journées calmes.
Les minenwerfer allemands sont assez actifs et non canons de 58 leur répondent sans résultat. Perte néant

23 Juillet 1915


Journée assez agitée. Tirs assez violents de l’artillerie allemande sur le saillant
1 homme tué, 1 homme également blessé à CAUROY
Réglage de nos canons de 58 sur les minenwerfer allemands.

24 Juillet 1915


Bombardement assez violent sur l’ensemble du secteur, primitivement sur le saillant. Continuation des travaux

 

27 Juillet 1915


Dans la nuit du 26 au 27 une patrouille française essuie quelques coups de feu   
Commencement de la pose d’un Decauville allant au saillant
Nuit et journée calmes

28 Juillet 1915


Les allemands coupent les arbres de la route d’AGUILCOURT. Des mitrailleuses tirent sur nos avions. Les emplacements de ces mitrailleuses sont observés et signalés à l’artillerie

29 Juillet 1915


Continuation des travaux
Nuit et journée calmes. Aucun bombardement important.

30 Juillet 1915


Bombardement de nuit, 1 obus tombe sur un abri de projecteur. On pousse les travaux en ce qui concerne la construction d’arbres et de sapes contre le bombardement.
Arrivée à HERMONVILLE de 150 hommes de renfort. Adjudant GODART blessé le 17 décembre , le sous lieutenant CHATELAIN blessé le 17 décembre
Le sous lieutenant CHATELAIN est affecté à la 2e cie.

31 Juillet 1915


Nuit assez agitée. L’ennemie travaille devant le GODAT en face du bastion. Une patrouille allemande s’avance jusqu’à nos fils de fer
Les allemands envoient une assez grande quantité de bombes grenades et torpilles et des obus de tous calibres
Continuation des travaux. Aucune perte.


Date de création : 05/05/2009 ! 09:18
Dernière modification : 20/08/2014 ! 21:54
Catégorie : JMO-1914 à 1919 - Année 1915
Page lue 1913 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !